Gressoney-La-Trinité

Gressoney-La-Trinité

Sur un vaste territoire plan dominé par l’imposant glacier du Lyskamm, enchâssé au milieu de versants abrupts et recouvert d’une abondante végétation de mélèzes, Gressoney-la-Trinité est le dernier centre habité situé à l’extrémité de la vallée parcourue par le torrent Lys.

Au centre du pays l’église paroissiale de la Très Sainte Trinité, datée de 1671, a été édifiée sur les fondations d’un édifice du XVe siècle. Le maître-autel de style baroque en bois peint et doré avec quelques renvois à la Renaissance est de grand intérêt. Le clocher, daté de 1819, a une cuspide avec une forme particulière en oignon, surmontée d’une boule en cuivre et d’une croix. Le cimetière attenant à l’église est digne d’intérêt de par l’ancienneté et la qualité des pierres tombales élaborées à la main, oeuvres de sculpteurs et tailleurs de pierres du lieu, mais surtout pour la belle croix en pierre. Au Moyen Âge, cette localité appartenait aux évêques de Sion et a été peuplée par des bergers provenant du proche Valais : les Walser. Leur culture se reflète encore aujourd’hui dans l’architecture, les traditions et la langue parlée, dite « Titsch ». Point de départ pour les ascensions au groupe du Mont-Rose, c’est en même temps une station bien équipée pour les sports d’hiver.

Gressoney est en effet située au centre du domaine skiable du Monterosa Ski, qui avec ses 180 km de pistes relie le val d’Ayas à l’ouest et la station piémontaise d’Alagna à l’est. La localité de Staffal, en haut de la vallée, est la porte d’accès aux itinéraires les plus enthousiasmants de hors piste et ski de randonnée. À la belle saison, le décor du Mont-Rose est le fond idéal pour de belles promenades ou trekking de plusieurs jours comme la Haute Route n° 1, le Tour du Mont-Rose qui, en traversant l’Italie et la Suisse avec un parcours en boucle, tourne autour du Mont-Rose et le Grand Sentier Walser qui reparcourt le chemin que les Walser suivirent durant leur migration.